SIEM REAP AUTREMENT

Changement d’equipe

Nous en étions restés à mon ultimatum qui n’avait pas vraiment marché, à le laisser mariner pour faire baisser les prix, et au chef de village qui avait peut-être trouvé quelqu’un de capable…

Et bien c’est chose faite, nous avons remercié l’ancienne compagnie, qui nous avait bien faite attendre, en utilisant leur propre façon de faire soit de ne plus répondre au téléphone. Et nous avons signé un contrat avec une nouvelle équipe qui a l’entière confiance du chef de village et du directeur de l’école, je m’explique.

Il se trouve que depuis longtemps, le chef du village du Phnom Krom avait une connaissance en tête pour faire le travail. Nous sommes donc rentrés en contact, avons discuté par téléphone, et en somme venu à nous rencontrer cette semaine pour signer un contrat pour les travaux. Je n’étais pas chaud pour signer de contrat avec personne, car je ne fais plus confiance aux gens que je ne connais pas, mais la comme il a lui-même la confiance du chef du village, celle aussi du directeur de l’école, qu’il a l’air sérieux et a déjà percer dans les environs, possède le matériel adapter au terrain qui est essentiel, et que j’ai en plus posé mes conditions pour celui-ci, j’ai donc jeudi signé avec ce monsieur un contrat que je vous ai mis pour info car totalement en Khmer (traduit au moment de signer par ma compagne et un professeur de l’école).

Le contrat est très clair, et en mon nom propre. La personne s’engage à réaliser les travaux en un mois à compter du 15 juin prochain et à utiliser la meilleure qualité de tuyaux et autres matériels pour qu’il n’y ait pas de problème dans le temps (le chef et le directeur étant en charge du contrôle du matériel). Ce sera moi qui ferais le prélèvement d’eau et l’apporterai au labo pour test, et les résultats de celui-ci ainsi que moi-même, dicterons si c’est bon ou pas à cette profondeur ou si il faut aller plus bas. Au niveau du montant des travaux, j’ai fait diminuer un peu le prix à $1500, car le test de l’eau sera à notre charge ($42). De plus, il m’a demandé un acompte de $500 pour l’achat du matériel, qu’il s’est engagé à rendre par contrat si les travaux n’étaient pas finis a temps.

Ce contrat a été signé (empreintes de pouce) par moi-même bien sûr, par la personne faisant les travaux évidement, mais aussi par le chef du village (autorité au Cambodge) avec lequel il se retrouve engagé ce qui est une preuve sérieuse de résultat.

A la fin de cette réunion, tout le monde était satisfait de ce contrat, et surtout que ce projet aboutisse enfin après avoir piétiné ces derniers mois par le manque de sérieux des précédents maitres d’œuvres. Croisons encore un peu les doigts, mais comme d’habitude sans crié victoire trop vite car hélas nous restons au Cambodge…

Donc je vous teindrai au courant dès que possible de l’avancée des travaux qui doivent reprendre ces jours-ci !!! Normalement !!

En attendant voici donc le contrat joliment écrit par le chef…

contrat puits